Publication : 9 novembre 2020 Commenter cette actualité

Martine Delvaux est lauréate du Grand Prix du livre de Montréal 2020

Le lundi 9 novembre, le Grand Prix du livre de Montréal a été décerné à Martine Delvaux pour son essai Le boys club, publié aux Éditions du remue-ménage.

Le boys club  Martine Delvaux

C’est dans une vidéo diffusée sur les sites web de la Ville de Montréal et les réseaux sociaux que la vice-présidente du comité exécutif et responsable de la culture, Magda Popeanu, a annoncé l’identité de la lauréate 2020. Le président du jury, le poète et écrivain Michael Delilse, ainsi que la lauréate, Martine Delvaux, ont également pris part à cette vidéo.

L’écrivaine, professeure au département d’études littéraires de l’UQÀM et militante féminste remporte ainsi une bourse de 15 000$ remise par la Ville de Montréal, ainsi qu’un exemplaire relié de son œuvre réalisé par la relieure d’art professionnelle Delphine Platten.

« Le jury a été impressionné par la force de la démonstration dans cette parole à la fois savante et accessible qui nous invite à considérer l’entre-soi des hommes comme un phénomène régressif. Le boys club est une contribution stimulante à la question millénaire de l’aliénation. », a témoigné le jury.

Sous la présidence de l’écrivain Michael Delisle, le jury du Grand Prix du livre de Montréal 2020 a sélectionné les meilleures œuvres parmi les 186 livres soumis par les maisons d’édition. Il était composé de : Marie-Célie Agnant, écrivaine; Luke Langille, libraire et gestionnaire à la librairie Drawn & Quarterly; Karen Isabel Ocaña, traductrice littéraire; Pierrot Ross-Tremblay, professeur et chercheur à l’Université d’Ottawa; Chloé Savoie-Bernard, poète et autrice.

Les finalistes remportent quant à eux une bourse de 1 000$ chacun. Il s’agit de Kaie Kellough, pour son recueil de nouvelles Dominoes at the Crossroads (Esplanade Books); Pierre Nepveu, pour son recueil de poésie L’espace caressé par ta voix (Le Noroît), Patrick Nicol, pour son roman Les manifestations (Le Quartanier) et Pierre Samson, pour son roman Le Mammouth (Héliotrope).

Le Grand Prix du livre de Montréal

Créé en 1965, le Grand Prix du livre de Montréal vise à promouvoir l’excellence en création littéraire et à souligner le dynamisme du milieu montréalais de l’édition. Il est décerné annuellement début novembre, quelques jours avant l’ouverture du Salon du livre. Il s’agit de l’un des prix les plus prestigieux offerts par la Ville de Montréal. Depuis 2009, grâce à un partenariat avec l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), le ou la lauréat.e du Grand Prix du livre de Montréal a la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des 80 pays où l’AIEQ a des membres.

Soulignons qu’en 2019, c’est Carole David qui avait remporté les honneurs pour son recueil de poésie Comment nous sommes nés, publié aux éditions Les Herbes rouges.

Pour en savoir plus, consultez le site du Grand Prix du livre de Montréal.




« Martine Delvaux est lauréate du Grand Prix du livre de Montréal 2020 » :

Aucun commentaire n'a été soumis pour cette actualité

Écrire un commentaire







Retour à la page d'accueil des actualités

Haut de page




RECHERCHE
dans les actualités

RSS : Actualité RSS : Actualités
 RSS : Commentaires

Share