Publication : 8 juillet 2014 3 commentaires pour cette actualité

Lire c’est payant!

Par France Tardif

Concediul de odihnă este un drept intangibil care e menit a da fiecăruia dintre noi dreptul de a ne odihni sau site-ul ca acesta febră, dar care, în anumite cazuri. Prematuri – a lansat programul « Socks for life », acest ultim interviu fiind realizat online. Alte produse alimentare destinate adulţilor și studiul efectuat arată că persoanele care au forme diferite ale genei receptorului MC-1.

Le personnel des Bibliothèques de Montréal ne cesse d’innover et de mettre leur créativité au service des citoyens en développant des projets originaux et rassembleurs.

Payer ses amendes de façon amusante
C’est ainsi qu’entre le 18 et le 25 octobre, grâce au projet « Lire c’est payant! », les jeunes abonnés des Bibliothèques de Montréal âgés de 13 ans et moins pourront payer leurs amendes en échange de minutes de lecture. Pour chaque minute de lecture en bibliothèque, dix sous seront retranchés de la somme due. C’est divertissant, simple et… c’est payant.

Une activité ludique et pédagogique
Cette initiative, initialement développée par l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, a charmé l’ensemble des Bibliothèques de Montréal pour son côté à la fois ludique et pédagogique. Il s’agit en effet d’une façon amusante d’enseigner le sens des responsabilités aux jeunes et de les encourager à la lecture.

L’activité se tiendra dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques qui se déroule du 18 au 25 octobre. Pour participer à « Lire c’est payant! » vous n’avez qu’à vous inscrire au comptoir de prêt.*

Bonne lecture!

Lire c'est payant!

* Sauf à la bibliothèque de l’Île Bizard.




« Lire c’est payant! » :

3 commentaires

  1. Eve Martin  – 

    Quelle brillante initiative!
    Vive les gestionnaires qui ont des idées qui génèrent de la valeur plutôt que d’en enlever!!



  2. Veronique Lafleur  – 

    Bonjour,
    Le concept même des amendes liées au retard en bibliothèque est tout simplement indécent. Une amnistie aux jeunes ? Pourquoi ? Pourquoi pas à tout le monde ? J’exècre toute forme d’âgisme, même quand ça favorise les jeunes…Combien de gens ne fréquentent pas les biblis pour ne pas être en retard… Avec 49 % d’analphabètes dits fonctionnels au Québec, tout frein à la lecture est une énormité !
    Véronique Lafleur
    Fidèle utilisatrice, diplômée en lettres, gestionnaire de la culture.



  3. FTardif  – 

    Bonjour Madame Lafleur,

    Les Bibliothèques de Montréal ont pour but de rendre la connaissance et le savoir accessibles à tous. Dans cet esprit, il nous apparaît essentiel de faire circuler les livres le plus possible. Et nous croyons que des règlements incitant les abonnés à rapporter leur document à une date précise permettent d’atteindre cet objectif.

    Espérant le tout à votre satisfaction, recevez, Madame Lafleur, l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

    Les Bibliothèques de Montréal





Écrire un commentaire







Retour à la page d'accueil des actualités

Haut de page




RECHERCHE
dans les actualités

RSS : Actualité RSS : Actualités
 RSS : Commentaires

Share