Publication : 15 mai 2012 2 commentaires pour cette actualité

Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal

par France Tardif

Le 17 mai 2012 marque le 370e anniversaire de la fondation de Montréal. Pour souligner l’événement, la Ville de Montréal reconnaîtra officiellement Jeanne Mance comme fondatrice de Ville-Marie, au même titre que Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve. Cette reconnaissance s’appuie sur un rapport de l’historien Jacques Lacoursière.

Jeanne Mance est née le 12 novembre à Langres, en France, dans une riche famille bourgeoise. Son esprit de dévouement se manifeste très tôt. Deuxième d’une lignée de 12 enfants, elle prend en charge l’éducation de ses frères et sœurs puis se consacre aux soins des victimes de la guerre de Trente Ans, qui fait des ravages dans la région de Langres.


L’appel de la vocation

À 34 ans, la jeune infirmière quitte sa ville natale pour s’engager auprès des premiers missionnaires en Nouvelle-France. Le 17 mai 1642, en compagnie du gouverneur de Maisonneuve et d’une quarantaine de colons, elle foule le sol de Ville-Marie, avec pour mission la création d’un hôpital.

Un rôle majeur dans la fondation de Montréal

Intimement liée à la fondation de Montréal et de l’Hôtel-Dieu, Jeanne Mance assurera la direction de l’hôpital jusqu’à sa mort en 1673. Sa dépouille repose dans la crypte de la chapelle de l’actuel Hôtel-Dieu de Montréal, situé à l’angle de l’avenue des Pins et de la rue Saint-Urbain. Le site historique où fut érigé le premier Hôtel-Dieu est occupé aujourd’hui par les cours Le Royer, dans le Vieux-Montréal. On y retrouve une plaque commémorant l’œuvre de Jeanne Mance.

Une reconnaissance méritée

Cette reconnaissance de Jeanne Mance est le premier jalon d’une série d’hommages que la Ville rendra chaque 8 mars d’ici 2017 à des femmes issues de différents domaines et qui ont contribué de façon remarquable au développement de Montréal.

Pour ceux qui désirent en connaître davantage sur la vie et l’œuvre de Jeanne Mance, plusieurs ouvrages sont disponibles dans les Bibliothèques de Montréal.

* Une fête commémorative de la fondation de Montréal aura lieu le dimanche 20 mai à 11 h, à la basilique Notre-Dame.




« Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal » :

2 commentaires

  1. François Janson  – 

    Bonjour à tous et à toutes,
    Je vous avoue que si les cours d’histoires au secondaire et au collégiale n’étaient pas obligatoire, je ne pourrai pas connaître cette grande Dame!

    Bien à vous et bonne journnée; un internaute



  2. Irène Richer  – 

    Enfin! enfin! enfin! mais quant même un gros merci.





Écrire un commentaire







Retour à la page d'accueil des actualités

Haut de page




RECHERCHE
dans les actualités

RSS : Actualité RSS : Actualités
 RSS : Commentaires

Share